Publications

Formes de l'enquête, construction du savoir : élucidations, opacités et angles morts

Hiver 2019, Numéro 29

Ce numéro proposait aux auteur.e.s de réfléchir le motif de l’enquête autant par les voies plus traditionnelles de la fiction policière que sous les alibis qu’elle se donne.

Paroles et silences : réflexions sur le pouvoir de dire

Automne 2018, Numéro 28

Dans ce numéro, nous avons proposé aux chercheuses et chercheurs étudiant.e.s en littérature de réfléchir très largement à la parole, au silence et à la voix.

Trafiquer l'écriture : fictions frauduleuses et supercheries auctoriales

Hiver 2018, Numéro 27

Dans ce numéro, il s’agissait de réfléchir à la manière dont la supercherie, l’imposture et la mystification ont partie liée avec la création littéraire et à la façon dont elles peuvent constituer un ressort essentiel de la fiction, d’une poétique, de l’auctorialité, ou encore d’une posture narrative.

La disparition de soi : corps, individu et société

Automne 2017, Numéro 26

Les chercheuses et chercheurs étudiant.e.s en littérature étaient invité.e.s ici à réfléchir à l’idée de la disparition du corps dans les discours artistiques et littéraires. Comment le social s’inscrit-il dans/sur le «corps de papier»? Comment le corps s’inscrit-il dans le social? Est-ce que le sujet social peut  exister sans son interface corporelle?

L'Autre : poétique et représentations littéraires de l'altérité

Hiver 2017, Numéro 25

Les chercheuses et chercheurs étudiant.e.s en littérature étaient invité.e.s ici à réfléchir l’altérisation dans les discours artistiques et littéraires. Quelle forme l’Autre y prend-il? À partir de quelle position l’écrit-on? Comment s’articulent altérisation et énonciation? Quels sont les enjeux esthétiques, politiques et idéologiques qui sous-tendent l’inscription de l’Autre dans les textes?

Réfléchir les espaces critiques : consécration, lectures et politique du littéraire

Automne 2016, Numéro 24

À l’occasion de la septième édition de son colloque annuel, intitulé « Réfléchir les espaces critiques : consécration, lectures et politique du littéraire », l’Association étudiante des cycles supérieurs en études littéraires de l’UQAM (AECSEL-UQAM) a invité les jeunes chercheuses et les jeunes chercheurs à interroger les différents types d’espaces critiques liés à la littérature.

Pages